Le pianiste de Hartgrove Hall

Nul besoin de vous présenter cet auteure. Il suffira de vous rappeler qu’elle a écrit « Jack Rosenblum rêve en anglais » « Le Manoir Tyneford » et « La Galerie des maris disparus ». Une ambiance « so british », des personnages hauts en couleur, et un récit mené de main de maître qui ne vous lâche pas ! Cette fois encore le pari est réussi. Dès les premières pages, le lecteur est happé par les personnages et les allers-retours entre les années 2000 et les années d’après-guerre rendent le roman encore plus passionant. Amour, famille trahison et réconciliation. Tout y est pour dépayser et vous émouvoir.

actualite qui sommes-nous contact
Création SIP