Les témoins de pierre

Sean est anglais. C’est sûr, il s’est passé quelque chose de grave à Londres qui l’oblige à fuir son pays, traverser la Manche et se lancer  sur les routes de France. Il abandonne sa voiture accidentée, pénètre dans une propriété et se fait piéger, au propre comme au figuré. Dans la ferme de cette propriété vivent, à l’écart du monde, un père bourru, ses deux filles et son petit-fils. Sans parler des sanglochons, animaux résultant d'un croisement entre des porcs et de sangliers, et leur taciturne gardien.Pendant les neuf dixièmes du livre le lecteur ne saura pas ce qui s’est passé, ce qui se passe et ce qui va se passer. Et puis tout explose comme une boîte à mitraille... 
Un thriller? Non! Un roman policier? Non! Un roman noir? Alors là oui! Tout est dans l’ambiance: la chaleur étouffante de la campagne française, l’odeur pestilentielle des sanglochons, les personnages qui ne se parlent que par non-dits. Le lecteur, à la lecture d’un nouveau chapitre est partagé entre deux sentiments: lire pour connaître la suite ou arrêter pour se mettre à l’abri de la peur. Car ce roman noir réussit au-delà de toute espérance: il génère l’angoisse. Du grand art.

À conseiller sans l’ombre d’une hésitation. C’est noir foncé et ça fait peur.

actualite qui sommes-nous contact
Création SIP