Le huitième livre de Vésale

Nous sommes en 1888, quelques jours avant l'ouverture de l'Exposition Universelle de Barcelone, Daniel Amat, fraîchement promu professeur à l'université d'Oxford, est rappelé dans la ville catalane pour assister aux obsèques de son père. Ce dernier est officiellement décédé des suites d'un accident mais Daniel est rapidement convaincu qu'il a été assassiné. Avec l'aide de Bernat Fleixa, un journaliste atypique, et de Pau Gilbert, un brillant et mystérieux étudiant en médecine, il décide d'en avoir le coeur net. Ce trio atypique se substitue à la police, particulièrement amorphe, pour mener l'enquête. Les trois compères découvrent que de nombreux meurtres de jeunes prostituées n'ont fait l'objet d'aucune investigation. Malgré les intimidations et les accusations mensongères, ils poursuivent leurs recherches qui les amènent à la découverte du Huitième livre de Vésale, alors que ce père de l'anatomie n'en avait officiellement écrit que sept. C'est alors que la lumière fut, et ce qu'elle éclaire n'est pas joli; joli...
Barcelone, la ville a déjà été le théâtre de deux très beaux livres relativement récents: L'Ombre du Vent de Zafón en 2001 et Le bourreau de Gaudi de Aro Sáinz de la Maza en 2014. C'est également dans la capitale de la Catalogne que Jordi Llobregat place l'histoire de son roman. Et quel roman! Suspense, intrigues, rebondissements et coups de théâtre se succèdent à un rythme effréné. Mais c'est bien plus que cela: des descriptions précises de la ville et de ses égouts, une analyse sans concession des préjugés de la société bien pensante de la fin du XIXe sièclee, une histoire de l'anatomie et des débuts de l'électricité. Six cents pages de pur bonheur, à consommer sans modération.

actualite qui sommes-nous contact
Création SIP